Pourquoi une Journée Mondiale de l’Océan ?

 
featured-image-index.jpg
Une petite fille parle à l’océan. Finaliste du concours photo de la Journée mondiale de l’océan 2017/Dragos Dumitrescu, Roumanie.

La Journée mondiale de l’océan (World Oceans Day) a été lancée en 1992 à l’issue du sommet de Rio. Cette journée est célébrée le 8 juin de chaque année pour rappeler que les océans jouent un rôle primordial dans notre subsistance et vise à sensibiliser le grand public à une meilleure gestion des océans et de leurs ressources. Cette journée vise notamment à mobiliser et unir les populations du monde entier sur un projet de gestion durable des océans. Il s’agit enfin de rendre hommage à leur beauté et à leur richesse.

Cette journée mondiale se propose également d’être l’occasion d’informer sur ces enjeux, susciter l’envie d’adopter un « comportement durable », et de donner des pistes d’action en encourageant adultes et enfants à agir individuellement et collectivement pour une meilleure gestion des ressources marines.

Cette année, les problématiques discutées à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan ont pris une dimension sexospécifique. Il s’agit en effet de renforcer les connaissances en matière d’Océan et de genre, de rechercher les moyens de promouvoir l’égalité des sexes dans le cadre d’activités liées aux océans telles que la recherche scientifique marine, la pêche, le travail en mer, la migration et la traite des êtres humains, mais aussi dans l’élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques. L’importance de l’égalité des sexes, en particulier pour la conservation efficace et l’utilisation durable des océans, des mers et des ressources marines, est aujourd’hui avérée.

Afin de célébrer la Journée mondiale de l’océan, une conférence s’est tenue hier au Siège de l’ONU à New York. Des artistes et des conférenciers du monde entier étaient venu échanger leur point de vue autour de la thématique « l’océan et le genre », afin d’avoir une approche et une compréhension globale du sujet. L’objectif final étant donc d’arriver à établir les mesures nécessaires à la réalisation de l’égalité des sexes dans les activités liées à l’océan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *