L’OMI forme en Algérie sur le « Protocole de Londres ».

Protecting Algeria’s marine environment_small 1.jpg

Le 9 et 10 avril passés, s’est tenue à Alger en Algérie, une formation de l’OMI portant sur le traité international qui réglemente le rejet des déchets à la mer, le Protocole de Londres. L’atelier a été organisé par le Bureau de la Convention et du Protocole de Londres et des affaires océaniques de l’OMI et la Direction de la marine marchande et des ports du Ministère algérien des travaux publics et des transports, avec le concours d’Environnement et Changement Climatique Canada. L’événement a rassemblé 35 participants représentant des ministères et des administrations chargés des questions liées au transport, à l’environnement, à la pêche, au tourisme et aux affaires étrangères, ainsi que des compagnies maritimes et des autorités portuaires.

L’atelier a permis à différents secteurs de collaborer, favorisant ainsi une application efficace des mesures visant à protéger le milieu marin contre l’immersion des déchets nocifs en mer ; tels que définis par le Protocole de Londres et le Protocole relatif aux opérations d’immersion de la Convention de Barcelone – la convention régionale pour la protection du milieu marin et du littoral de la Méditerranée, mise en place dans le cadre du Programme pour les mers régionales d’ONU Environnement.

Les participants se sont intéressés aux moyens d’évaluer efficacement l’impact du rejet de certaines substances sur l’environnement, y compris les déblais de dragage et les effluents des usines de dessalement. Ils ont également pu débattre des avantages liés au réseau mondial d’experts et de scientifiques rattaché au Protocole de Londres, ainsi que des recherches en cours visant à mettre au point des techniques innovantes et durables pour prévenir la pollution des mers due à l’immersion.

Source : http://www.imo.org

Laisser un commentaire