Partenariat Public-Privé (PPP) pour la gestion du Port Autonome de Cotonou par le Port of Antwerp International – Réalisations phares après 18 mois

about-3

Soucieux de moderniser le Port de Cotonou et d’accroître son chiffre d’affaires, le gouvernement de la République du Bénin, a opté pour un Partenariat Public-Privé (PPP) en déléguant la gestion du Port Autonome de Cotonou au Port of Antwerp International (PAI), filiale du Port belge d’Anvers, deuxième Port Européen, derrière Rotterdam. Le contrat de délégation de gestion fut signé le 08 janvier 2018. Suite à cette signature, le Port of Antwerp International (PAI) s’est dépêché de déployer une équipe d’experts dans la nouvelle administration du Port Autonome de Cotonou, à la tête de laquelle on retrouve Joris THYS, actuel Directeur Général du PAC. La signature de ce contrat de gestion s’articulait autour de trois axes stratégiques que sont : la modernisation des installations et équipements, le repositionnement et le transfert de compétences au profit du personnel local.

Mais qu’est advenus ce Partenariat Public-Privé (PPP) au bout de dix-huit (18) mois de gestion par le Port of Antwerp International (PAI) ?
Voici pour vous abonné de Maritimafrica, une compilation des accomplissements des experts du PAI, à la tête du Port Autonome de Cotonou :
– Une campagne sanitaire de 3 semaines a été lancée le 18 mars 2018 en vue de prévenir et de soigner les femmes et les hommes, personnel du PAC, pour les rendre aptes et disponibles. L’effectif du personnel du Port Autonome de Cotonou, les 650 agents environ ont tous bénéficier de soins de santé et diverses analyses sanitaires auprès de l’infirmerie du PAC et de certains centres de santé spécialisés de Cotonou.

– L’organisation d’un atelier d’information et de sensibilisation des acteurs portuaires du Port de Cotonou, le mercredi 31 octobre de 2018 à l’NFOSEC de Cotonou. Le thème aborder par cet atelier fut « Les enjeux des bio invasions et leurs impacts ». Une rencontre d’une importance capitale pour prémunir les risques d’invasion biologiques inhérents aux déplacements des navires.

– La validation du plan d’investissement le jeudi 15 Novembre 2018 en Conseil d’Administration du Port Autonome de Cotonou tenu en session ordinaire. Le plan d’investissements est un document majeur et indispensable pour le repositionnement et la modernisation du Port de Cotonou. Estimé à environ trois cents (300) milliards de FCFA, ce plan fixe désormais l’orientation des actions stratégiques à mener au cours des prochaines années.

– Le vendredi 1er mars 2019, le Port Autonome de Cotonou a procédé à l’apurement de la base de données des numéros de camions enregistrés sur sa plateforme ACCESPORT. Au terme de cette opération, les numéros d’immatriculation de camions frauduleusement enregistrés furent effacés et les appelé-camions émis pour le compte desdits numéros, annulés.

– Une formation de quatre (04) semaines sur le pilotage des remorqueurs délivrée par le Port partenaire d’Anvers à huit agents du PAC dont deux (02) capitaines de remorqueurs, quatre (04) matelots et deux (02) pilotes qui permettra au Port  de Cotonou de pouvoir accueillir des navires modernes de 300m de long et plus.

– L’augmentation du trafic des marchandises au Port de Cotonou soit environ 6 millions de tonnes au 1er semestre de 2019. Cette hausse du trafic portuaire est dû aux trafics de vrac solide (qui a presque doublé), de conteneurs (25 mille tonnes additionnelles comparé à mai 2019) et dans une moindre mesure de vrac liquide (+10.834 tonnes).

On peut conclure qu’au bout de ces dix-huit (18) mois de partenariat, qu’en est sorti des réalisations favorables comme la validation du plan d’investissement et de façon remarquable l’augmentation du trafic portuaire. Cependant, il faut noter qu’il a encore du chemin à parcourir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *