Loading...
NewsSécurité Maritime

Piraterie maritime : le golfe de guinée toujours en proie aux attaques malgré le COVID-19

Malgré, cette épidémie du COVID-19, qui sévit depuis des mois, les marins ne cessent de subir des attaques de pirates en mer. L’International Maritime Bureau (IMB) de l’ICC, à reporter au cours des trois premiers mois de 2020, 47 attaques contre 38 au cours de la même période de l’année 2019, soit plus que l’an dernier.

Le golfe de Guinée demeure l’« hotspot » mondial de la piraterie. On y remarque que les attaques persistent, comptabilisant 21 attaques au premier trimestre de 2020. De ce nombre, 12 se trouvaient sur des navires en route à une distance moyenne de 70 milles marins au large des côtes. Dix-sept membres d’équipage ont été enlevés dans trois incidents dans ces eaux, à des distances comprises entre 45 et 75 milles marins de la côte.

Alors que dix navires ont essuyé des tirs dans le monde entier pour l’année 2019, quatre ont déjà essuyé des tirs dans la Zone Economique Exclusive (ZEE) nigériane au premier trimestre de 2020. Incluant un porte-conteneurs en route à environ 130 nm au sud-ouest de Brass.

Lors d’un autre incident survenu à environ 102 nm au nord-ouest de l’île de Sao Tomé, un autre porte-conteneurs a été arraisonné par des pirates. L’équipage s’est retiré dans la citadelle et a sonné l’alarme. Dès réception de l’alerte, l’IMB PRC a assuré la communication avec les administrations régionales et l’exploitant du navire jusqu’à ce que le navire soit en sécurité et que l’équipage soit sorti de la citadelle.

« L’IMB PRC félicite les organismes régionaux de réponse des États côtiers et les marines internationales de la région du golfe de Guinée pour avoir réagi activement aux incidents signalés », a déclaré M. Howlett, Directeur de l’IMB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *