Au fil de l'histoire

Les grandes étapes de l’histoire de la Marine Sénégalaise

A l’occasion des 45 ans de la Marine Sénégalaise, Maritimafrica a décidé de vous faire voyager à travers un mini article retraçant son histoire…

Bonne lecture !

La Marine Sénégalaise a été fondé le 22 janvier 1961, suite à l’indépendance du Sénégal comme une unité de marine placée sous le commandement d’un officier de la coopération française rattachée au 1er Bataillon de l’Armée de Terre. Elle était d’abord implantée dans l’enceinte du chantier de construction et de réparation navale de Dakar tandis que l’état-major fut transféré dans l’arsenal, en face de l’ex-bassin des torpilleurs qui constitue l’actuelle base navale Amiral Faye Gassama, qui à ce nom depuis janvier 2007.La Marine Sénégalaise a consacré son histoire sur des valeurs conservées dans le temps.

L’évolution de la marine sénégalaise.

Voici les grandes étapes qui ont marqué son évolution :

  • à partir de 1961, année de la création de l’Unité Marine sénégalaise sous un commandement français, rattaché au 1er Bataillon de l’Armée de Terre ; ainsi que l’acquisition du premier patrouilleur côtier rapide dénommé « Sénégal » ;
  • l’année 1974 coïncide avec le transfert de l’Unité marine de l’enceinte du chantier de construction et de réparation navales, à l’actuelle Base navale ;
  • le 22 janvier 1975, la Marine devient une armée indépendante et l’Unité marine passe sous commandement sénégalais, aux ordres du capitaine de corvette Faye GASSAMA. Le capitaine de corvette Faye GASSAMA est nommé Commandant de la Marine du Sénégal et exercera son commandement du 22 janvier 1975 au 31 mai 1989 ;
  • à partir de 1977, on assiste à l’ère de renforcement de la Marine Sénégalaise, avec la création du premier Groupement Naval Sénégalais (GNS) et,
  • entre 1982 et 1989, la restructuration de la Marine avec la création de l’État-major, du Groupement de Soutien de la Marine (GSM), du Groupement Naval Opérationnel (GNO) et l’ouverture de la base navale secondaire d’Elinkine ;
  • le renforcement des moyens et infrastructures se concrétise surtout avec, en 1997, la création du Groupement de surveillance fluviomaritime (GSFM) dans le cadre de la sécurisation du secteur fluvial en Casamance. En outre, le Centre d’Instruction naval (CIN) a connu depuis 1997, un renforcement de son plateau pédagogique pour assurer les besoins de formation des personnels de différentes spécialités de la Marine ;
  • en 2007, la Base navale de Dakar fut baptisé « Base navale Amiral Faye Gassama ».

Renouvellement de  flotte de la marine sénégalaise.

A partir de 2013, on assiste au début du renouvellement de la flotte.

  • Ainsi, en 2013 la Marine acquiert le Patrouilleur de 33 m « FERLO » un bâtiment du type RPB 33 réalisé par le chantier Ufast de Quimper ;
  • en 2015, l’acquisition du patrouilleur de 45m « KEDOUGOU » du type OPV 45 réalisé par le chantier STX de Lorient ;

                  LE « KEDOUGOU »
  • en novembre 2015, les Etats-Unis ont offert, dans le cadre d’un partenariat sur la sécurité dans la région, deux unités de vedettes de 13 mètres;
  • en 2016, l’acquisition du patrouilleur de haute mer, OPV de 58 mètres « FOULADOU » ;

                   LE « FOULADOU »
  • en février 2019, mise à l’eau de « ANAMBE  » : une vedette rapide d’interception de 25 mètres de type  » SHALDAG « . Elle est équipée d’un canon 23 mm télé-opéré combiné avec des caméras très précises ;
  • le 26 août 2019, mise à l’eau de  :  » SOUNGROUGROU « , la deuxième une vedette rapide d’interception de 25 mètres de type  » SHALDAG  » ;
  • le 05 décembre 2019, réception de trois vedettes d’intervention rapide (américaine) de type  » RELENTLESS  » baptisés  » YARAKH « ,  » NGOR  » et  » GUEREO « 
Sources : http://marinenationale.sn/   
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Marine_s%C3%A9n%C3%A9galaise
Le GABIER, revue de la Marine nationale sénégalaise, n°14, Janvier 2020
Crédits photos : http://marinenationale.sn/ 

Comment here