Une formation permet à des femmes gestionnaires de ports de parfaire leurs compétences

Un nombre croissant de femmes joignent les rangs d’une grande diversité de professions du secteur maritime. Afin d’encourager cette tendance et de poursuivre l’élan en faveur de l’autonomisation des femmes dans la communauté maritime, l’OMI parraine un programme de formation qui cible les femmes fonctionnaires qui exercent des fonctions dans des autorités maritimes et/ou portuaires.

Du 27 janvier au 7 février, 22 femmes ont pris part au cours « La gestion portuaire au féminin », qui s’est tenu à Le Havre (France). Ces femmes proviennent de 10 pays francophones d’Afrique, soit l’Algérie, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, Djibouti, la Guinée, Madagascar, le Sénégal, les Seychelles et le Togo.

La formation comprenait des cours sur la gestion portuaire, la sûreté portuaire, l’environnement marin, la facilitation du trafic maritime, la commercialisation, la logistique et d’autres sujets. Les participantes ont pu en apprendre davantage sur les compétences nécessaires afin d’améliorer la gestion et l’efficacité opérationnelle de leurs ports. Lors de visites aux ports du Havre et de Rouen, les participantes ont eu la chance de faire l’expérience des opérations quotidiennes d’un port, afin qu’elles puissent appliquer ces nouvelles connaissances dans leurs pays respectifs.

Le cours sur la gestion portuaire a été offert grâce au Programme sur les femmes du secteur maritime de l’OMI, en partenariat avec l’Institut Portuaire d’Enseignement et de Recherche (IPER) et l’autorité portuaire du Havre. Cette initiative fait partie des efforts croissants menés par l’OMI en soutien à l’objectif de développement durable 5 des Nations Unies, soit parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles.

À ce jour, 355 femmes ont reçu des formations dans le cadre de cette activité, à l’occasion de 16 cours de formation organisés à l’IPER.

Source et Crédit photo : www.imo.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *